Laurent Colomb                              

 

Articles et contributions :

www.lautremusique.net





http://remue.net


Création labellisée Rousseau 2012 par le département de l’Oise

Projet Lauréat du programme « L’Oise fête Rousseau » mené par le CG de l’OIse


Une production Cie des Lucioles avec le soutien du CG de l'Oise, CR de Picardie, l'Echangeur Pôle artistique régional de la danse, Saline Royale d'Arc-et-Senans, Bibliothèques de la Ville de Compiègne, Manekine de Pont-Sainte-Maxence, Théâtre de Verderonne, Ateliers d'artistes de Sacy, Musées de la Ville de Genève, CNES (Chartreuse de Villeneuve-lez-A.)


Liens associés :

www.paulbrousseau.com

www.allaccessdesign.fr

www.pentagon.fr

Opéra langue

Théâtrographie

Opéra langue I Accueil

Équipe artistique


Auteur-metteur en scène : Laurent Colomb

Distribution : Justine Barthelemy, Charlotte Baglan, Alice Benoît, Christophe Brocheret, Florient Jousse, Malo de la Tullaye, Jérôme Wacquiez

Musicien, Compositeur : Paul Brousseau

Éclairagiste, régisseur : Guillaume Fournier

Costumière : Flo Guénand


en savoir plus sur le site de la cie des Lucioles

www.compagnie-des-lucioles.fr

Chronologie des rencontres


30nov18 : Lecture d’extraits de Opéra langue à La Maison de la poésie-scène littéraire de Paris.

8sept17 : Lecture d’extraits de Opéra langue à l’Université de Paris-Est Créteil - colloque international.

19mar15 : Conférence sur le manuscrit de Opéra langue à l’Université d’Albi - colloque international.

1janv14 : Article sur le manuscrit de Opéra langue dans L’Autre Musique n°2.

5fev13 : Conférence de Pentagon sur le manuscrit de Opéra langue à l’ESAD d’Amiens.

27nov12 : Article sur les monologues de Merluche dans Opéra langue sur Remue.net

28oct12 : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles au Musée d’art et d’histoire (Genève).

19oct12 : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles à la Manekine (Pont Ste M.).

10sept12>17sept12 : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles à la Saline royale d’Arc-et-Senans.

30juin12 : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles au Parc JJRousseau d’Ermenonville.

11juin12>21juin12 : Atelier Onomatopoème/Rousseau 2012 – Écoles Rostand et Bonnel (Pont Ste M.).

10juin : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles au Château de Verderonne.

7juin12 : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles à la Bibliothèque de Compiegne.

3juin12 : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles au Château de Sacy-le-Petit.

26mai12 : Reprise de Opéra langue/cie des Lucioles au CNR d’Amiens.

24mai12 : Création de Opéra langue/cie des Lucioles au Festival théâtral de Coye-le-forêt.

22mai12>23mai12 : Résidence de création pour Opéra langue/cie des Lucioles à l’Echangeur (La Fère-en-T).

22mai12 : Conférence de l’auteur — Au temps heureux de l’auralité à la Bibliothèque de Compiegne.

10mai12>21mai12 : Résidence de création pour Opéra langue au CNES (Villeneuve-lez-A).

23avr12>27avr12 : Atelier Onomatopoème/Rousseau 2012 – Bibliothèque de Compiegne.

9avr12>10avr12 : Résidence de création pour Opéra langue/cie des Lucioles au CNR d’Amiens.

20fev12 : Lecture d’extraits de Opéra langue/Rousseau 2012 au CG de l’Oise (Pont Ste Maxence).

11fev12 : Lecture d’extraits de Opéra langue au Festival Terre Solidaire à la Manekine (Pont Ste M.).

2janv12>11janv12 : Résidence de création pour Opéra langue/cie Lucioles au Ziquodrôme (Compiegne).

Résumé


Afin de répondre au concours proposé dans le Mercure de France par l'académie de Dijon s'agissant de répondre à la question de savoir si le progrès des arts et des sciences avait contribué à corrompre ou épurer les mœurs, Jean-Jacques Rousseau entreprend la mise en voix d'une réflexion sur l'évolution du langage, aidé de ses 5 fils et filles qu'il libère de l'Hospice des enfants trouvés.


Une traduction polyphonique des hypothèses de J.-J. Rousseau sur les origines du langage


Célèbre pour ses travaux sur l’homme, la société, l’éducation, J.-J. Rousseau l’est également pour ses études sur l’origine du langage. Son Essai sur l'origine des langues publié en 1781, inspirera nombre d’études au siècle suivant ; telles celles de E. Renan ou de F.-M. Müller qui résumera sa thèse en théorie « bow-bow ».


Engageant 7 comédiens sur une heure quarante de spectacle, la frontalité du jeu permet de maximiser l'écoute, met en évidence une pantomime étudiée qui soigne avec humour la part des automatismes dans le langage.


Une création sonore (Paul Brousseau) et lumière (All Access Design) isole actions et personnages tandis que l'on s'achemine d'un état prélinguistique idéalisé vers son éclatement expiatoire.


Le manuscrit en version mag.

sur Yumpu

> Presse

Liens vidéo :

cliquez ici & ici

Scène